Vis ma vie de cameraman en montagne

Publié le 24/08/2020 par
Claire & Jym
EN COULISSES
Jym cameraman à La Plagne
La Plagne Champagny en Vanoise
Raquette La Plagne panorama

Il existe ce qu’on appelle des métiers passion. Cameraman en montagne en fait indéniablement parti. Jym réalise des vidéos pour l’office de tourisme de La Plagne depuis 12 ans et s’il devait avouer un regret, c’est peut-être celui d’avoir atteint son graal à l’aube de sa carrière. Cheveux en bataille, sourire en coin, pas nonchalant, on l’aime pour ses idées folles et sa bonhommie. Découvrez avec nous son job de rêve…
 

On imagine bien le rêve de petit (ou grand) garçon qui consiste à réaliser des films skis aux pieds… comment se réalise-t-il dans son cas ?

Déjà, quand il était haut comme 3 (ou plutôt 6) pommes, il faisait du ski et de la vidéo avec ses copains. Il emmenait la grosse caméra de son père sur les pistes et s’amusait à enregistrer leurs sessions de glisse. Il regardait les films Jym, La Plagne

sur VHS en rentrant le soir, et rêvait de le faire pour une station alpine. L’adolescence passée, il fera des rencontres décisives. De ces rencontres naîtra un « crew » de skieurs déjantés et de cameramen acharnés arpentant les montagnes enneigées à travers l’Europe. Il avoue « avoir compris tout de suite qu’il était meilleur derrière la caméra plutôt que devant », et produira 3 DVD avec ses potes.

Son arrivée à La Plagne s’est faite, comme souvent, un peu par hasard. Il filme deux skieurs plagnards et croise l’attachée de presse de la station… qui le rencarde sur un poste de webmaster. Deux ans plus tard, il délaisse l’ordinateur pour reprendre sa caméra, dorénavant au service de La Plagne.
 

A-t-il toujours eu cet amour de l’image, de la vidéo ? Quelles sont ses inspirations ?

Jym a été bercé par des films de ski, de glisse, il a toujours baigné dans l’univers de la montagne. Les X Games, parangon des sports extrêmes outdoor, ont développé son goût pour l’image époustouflante. Les mangas, comics, et autres courants de SF lui confèrent un imaginaire sans borne. Côté cinéma, il évoque la « touche américaine » et son sens de l’effet. Nolan, avec Inception,Tarantino avec Kill Bill, représentent parfaitement cette tendance outre-Atlantique. Aujourd’hui il regarde de près les pubs et clips coréens, cultivant aussi cette appétence pour les effets spéciaux incroyablement réalistes.

Bref, Jym est un caméraman du monde.

En ce moment, sa dernière réalisation préférée :

 

Ce qu’il préfère dans son métier ? Et ce qui le rend « chafoin* » ?

Son truc, c’est de retranscrire des émotions en images. Le leitmotiv : « emotion in motion ». Et puis, faire des films, c’est se renouveler en permanence, c’est être en

perpétuelle évolution, c’est un film sur grand écran autant qu’une vidéo sur Tik Tok… pour Jym, on est aujourd’hui « à l’apogée de l’accessibilité créative ». Et ça, ça le botte.

Le revers de la médaille : comme tout métier de création, il faut savoir prendre du recul, lâcher du lest. « Tu sors quelque chose de ton esprit, tu donnes corps à une idée, donc c’est parfois difficile d’entendre la critique. » renchérit-il. On veut bien le croire.

Jym cameraman à La Plagne


Écoutez-bien… Il partage un secret de fabrication.

La musique. C’est son point de départ, la clef qui ouvre la porte du film dans sa tête. Il considère le son comme une base de travail : « donnez-moi une bonne musique, un bon rythme, et je trouve les images parfaites pour faire un film génial » claironne-t-il en riant !

Côté spots, il partage ses coins préférés, la chance. En premier lieu, la Cembraie au-dessus de Plagne Centre. Ses paysages sont uniques, il n’y a qu’à La Plagne que vous trouverez ces formations géologiques, idéales pour des vidéos nature.

Les dolines à La Plagne


Une fois les skis chaussés, direction le secteur Grande Rochette. Des spots effet whouahou à 360°. Des pentes splendides et un décor magique pour des images époustouflantes de ski.

La Plagne secteur de Grande Rochette


Une dernière confidence : la Combe de la Folie, vers Montchavin-Les Coches. Elle cumule les éléments d’une carte postale réussie : une nature verdoyante, un chemin fait de petit cailloux blanc et selon la saison, le rose éclatant des rhododendron en fleurs !

La Plagne la Combe de la Folie


Des conseils aux futurs « Jym » ?

« L’important, c’est d’essayer », ben oui, Jym, c’est un peu notre Pierre de Coubertin à nous. Blague à part, il insiste sur la curiosité et l’observation qui sont, selon lui, des tempéraments qui peuvent aider. Côté technique, le BTS audiovisuel donne les armes nécessaires pour tenir une caméra avec assurance et surtout, il permet de bien s’entourer.
 

Le mot de la fin ? « nous, les cameramen, on n’arrête jamais d’apprendre ».

*Chafouin = grognon, de mauvais poil, bougon, grincheux, levé du pied gauche.

Jym Terrillon

 

Article précédent Article suivant