L'appel de la forêt

Publié le 26/10/2021 par
Anne
MUST DO
NOS ASTUCES
Sapins enneigés à La Plagne
Sapin enneigés à La Plagne

La forêt plagnarde est un "poumon vert" (ou blanc l'hiver !) d'une richesse extraordinaire tant par ses essences et sa flore, que par la faune qui le peuple des sous-sols à la canopée. Un véritable trésor, qui gagne à être découvert à ski mais aussi par le biais d'activités ressourçantes. Environ 22% des pistes de La Plagne se trouvent en forêt, un fabuleux atout pour l'un des plus beaux domaines skiables d'altitude.

Les gardiens de la forêt : qui sont-ils ?

1. Veiller & agir : L'ONF

Le territoire de La Plagne se compose de près de 25% de forêts communales (soit environ 3500 ha, c'est-à-dire les surfaces du bois de Vincennes et de Disneyland Paris réunies !), auxquelles il faut ajouter les nombreuses forêts privées au recensement plus délicat mais qui doublent cette surface. Soit un total de 7 000 ha, équivalents à environ 7 000 terrains de foot !Forêt enneigee

Aux traditionnelles missions de l'ONF (Office National des Forêts) s'ajoute depuis plusieurs années une vigilante veille sanitaire en raison du réchauffement climatique. Les forêts de Tarentaise -dont le territoire de La Plagne- se portent bien, et c'est une chance car c'est loin d'être le cas de l'ensemble des forêts de l'Hexagone. Les signes de cette bonne santé à La Plagne ? Une fois en forêt, il faut baisser le nez pour les observer.
Loin d'être aussi ordinaire qu'il peut en avoir l'air, le sol est en effet l'un des meilleurs indicateurs de l'état de la forêt. Grâce à des secteurs entiers difficiles d'accès, les sous-bois préservés regorgent de vie. Un cycle vertueux et régénérant permanent entre la terre et tout un univers à la "Microcosmos" qui s'épanouit dans l'humus. Afin d'éviter les drames que l'on retrouve ailleurs en France, comme la disparition de certaines espèces, l'ONF s'inscrit dans une proactivité cohérente et préventive : entretien de la forêt, contrôles et gestion de la cohabitation entre les différents usagers (tourisme, exploitations agricoles, …), diversification des essences d'arbres, nouveaux plants en nombre, collaboration permanente avec l'Observatoire Environnemental.

À l'ONF, la parenthèse hivernale n'est pas synonyme d'inactivité, loin de là. On se concentre sur la surveillance et le suivi de la forêt, notamment le recensement des avalanches. On s'attèle également à la mise en œuvre des projets à venir.

Véronique de Righi responsable ONF d'Unité Territoriale de Moûtiers

"Nous veillons à ce que les nouveaux projets qui fleurissent à La Plagne ne fassent pas reculer la forêt. Nous collaborons avec la SAP*, qui a une politique de reboisement et de réduction du nombre de pylônes (-253 pylônes depuis 2006)."

* Société d'Aménagement de La Plagne

Forêt à La Plagne

 

2. Déplacer les espèces pour mieux les protéger : l'Observatoire Environnemental

Aussi discrètes que scientifiquement rigoureuses, les actions de l'Observatoire Environnemental (créé en 2014 par la SAP) sont très concrètement mises en œuvre sur le terrain. Elles comprennent notamment des déplacements d'espèces en amont de projets d’aménagements.
C’est par exemple le cas du papillon Solitaire et de sa plante hôte, l’airelle des marais. Des écologues spécialisés viennent sur le terrain avant les travaux pour contrôler la présence de papillons sous forme d’œufs ou de chenilles. S’ils en trouvent, ils les déplacent sur un site favorable et à l’extérieur de la zone de chantier. Une fois cette opération effectuée, les plantes hôtes (sur lesquelles les papillons viennent pondre et se développer) peuvent être déplacées elles aussi en dehors de la zone de travaux. Le but de l’opération est de conserver une surface "habitable" équivalente pour l’espèce de papillon sur le secteur afin de ne pas mettre en péril la survie de cet insecte fragile.

Secrète forêt : des habitats remarquables, à découvrir bien accompagné

La Plagne compte plusieurs secteurs protégés dont certains peuvent être parcourus à l'occasion de randonnées encadrées par des guides et accompagnateurs. Ces derniers ont un rôle fondamental pour assurer la bonne cohabitation entre randonneurs et forêt, et sont garants des bonnes pratiques.
Trois exemples d'habitats remarquables :

- le Mont-Saint-Jacques où réside à l'année le timide Tétras lyre. En hiver, ce joli gallinacé -également appelé petit coq de bruyère- se construit… un igloo. Mais s'il est dérangé par des skieurs, l'oiseau quitte sa résidence hivernale et ne survit pas. Le Tétras lyre n'est pas une espèce protégée ; en revanche, il fait partie des espèces "parapluie" dont d'autres espèces dépendent directement pour survivre. Un écosystème au fragile équilibre, à préserver absolument.

- les zones humides : quasi invisibles si l'on n'est pas attentif, on les retrouve presque partout à La Plagne, sur le domaine skiable ou à proximité : les zones humides sont des milieux naturels sensibles qui font l'objet de diagnostics écologiques réguliers. On en dénombre près de 120 hectares avec notamment celle du plateau de Carrela en bordure du télésiège, ou encore la tourbière du Lac Noir sur le secteur de Montchavin-Les Coches.

- un autre exemple d'habitat remarquable est celui de la cembraie sur gypse, où le renouvellement du pin cembro ne tient qu'à l'étourderie de l'oiseau casse-noix moucheté qui oublie ses cachettes de graines. Un trésor naturel au cœur du domaine skiable, à 2000 m d'altitude, qui se découvre en raquettes.

Faune La Plagne

 

Le saviez-vous ?
Espèces protégées :
- la fleur Sabot de Vénus
- le bouquetin
- la chauve-souris, comme le Murin de Bechstein
- la plupart de l'avifaune (i.e. les oiseaux), des mésanges aux rapaces

Espèces non protégées :
- la fleur Edelweiss
- la marmotte
- l'oiseau Tétras lyre
- les bovidés, dont le chamois
- le sanglier

Quelles activités à pratiquer en forêt ?

| Zen : le ski-sophrologie

Au Japon, les "bains de forêts" existent depuis près de 40 ans. C'est prouvé, cette connexion avec les arbres est bénéfique pour le corps et l'esprit.
Sophrologue et monitrice de ski chez Evolution 2, Karine mêle les deux activités et propose des sorties individuelles d'1h30 en pleine forêt, à Montchavin-Les Coches.

Ski sophrologie La Plagne

 

| Immersives : les balades en raquettes

Voici deux idées de balades parmi nos préférées :

- dans la cembraie sur gypse : en amont de Plagne Villages. Sa situation au milieu des pistes mérite toutes les attentions pour assurer sa pérennité et l’harmonie de l’écosystème. Le lieu est recensé ZNIEFF mais n’est pour autant pas un sanctuaire infranchissable.  Une balade en raquettes s’avère être l’unique solution pour en découvrir tous les secrets.  Être accompagné permet d’éviter l’érosion du site et le bruit mettant en péril la survie de ses petits habitants (renards, écureuils, hermines, lièvres variables et tétras lyres). Les accompagnateurs décryptent les secrets des traces des animaux dans la neige.

- sur le sentier du Bois des Fornettes : situé sur le secteur de Montalbert, il se découvre en raquettes, sans traversée de piste de ski. De niveau facile, il offre 350 m de dénivelé à travers la forêt.

Bien d'autres parcours en raquettes sont à découvrir sur le territoire de La Plagne.

En savoir plus

Raquettes à La Plagne

 

| Vertueuses et sensationnelles : les Moonbikes

À mi-chemin entre snowscoot et motoneige, cet engin est 100% électrique et silencieux. À la fermeture des remontées mécaniques, le domaine se mue en terrain de jeu infini pour des excursions dans le respect de la nature. Compact et trois fois plus léger qu'une motoneige, le Moonbike s'apprivoise rapidement tant il est facile à conduire et simple de conception (un accélérateur, un frein). Son pilotage est révélateur de nouvelles sensations de glisse : accélérations, carving, passages en dévers dans des espaces sécurisés. Activité encadrée, dès 18 ans.
Assemblé en France, il est équipé d'une chenille à l'arrière et d'un ski à l'avant pour le diriger. Vitesse de pointe : 42 km/h Autonomie de 1h30.

Chez Elpro : parcours vers le col de Forcle, avec vue sur le Mont-Blanc et les glaciers de la Vanoise. Prise en main de 15 minutes sur un circuit privé. L'activité se décline également lors de séminaires éco-responsables. Depuis plusieurs années, la transition positive est au cœur des préoccupations d'Elpro et ce qui reste des activités thermiques (motoneige et quad) devrait disparaître d'ici deux ans. Balade encadrée de 30 minutes.

Chez Oxygène : 12 Moonbikes pour des sessions encadrées par un guide, au départ de Plagne Centre et Belle Plagne. Balade encadrée d'1h.

Découvrir en vidéo

Moonbikes oxygène La Plagne

 

| Inouïe ou inuite ? La construction d'igloos

Guillaume, accompagnateur en montagne, se mue en chef d'équipe et met son expertise au service de la construction d'un igloo, un vrai !
En pleine montagne, voilà un bel exercice de "team building", chaque personne étant un maillon essentiel à la réalisation de l'ouvrage. Dynamique et ludique, la construction d'un igloo s'organise sur une demi-journée. À partir de 6 personnes inscrites, du même groupe ou non, sur demande.

Construction d'igloo à La Plagne

 

| Enivrant : le vol captif en montgolfière

Seuls au monde dans la nacelle, à l'aplomb du ballon à air chaud, c'est une envolée magique face aux majestueux massifs.

À Champagny-le-Haut, le vol captif survole le vallon glaciaire, un plateau préservé qui mêle étendues boisées et grands espaces immaculés aux allures de Grand Nord canadien. Les jeudis après-midi, de 14h à 16h.

Nouveau à Montalbert, la montgolfière se retrouve au plateau du Gentil. Le vol captif survole la vallée de la Tarentaise avec une vue imprenable sur le Beaufortain et le mont-Blanc. Tous les mercredis matin, de 9h à 11h.

Vol en montgolfière à La Plagne

 

Article suivant