Nos chalets gourmands : des histoires de cœur

Publié le 13/06/2022 par magali
MUST DO
Nos chalets gourmands : des histoires de cœur

De (belles) histoires de famille, une sélection d'adresses avec un supplément d'âme.

L'adresse "Hors du temps"

Le Forperet - Le père et le fils, Roland & Aurélien 

Le Forperet

Roland et son fils Aurélien | Le Forperet à Montalbert

Préservé par la commune de Longefoy puis par ses propriétaires, l'authentique chalet du Forperet a échappé de justesse aux bouleversements de la révolution de l'or blanc, dans les années 60. Sa terrasse perchée nargue aujourd'hui les pistes de ski sur le secteur de Montalbert, et peut se targuer d'offrir l'une des plus belles vues du domaine de La Plagne. C'est l'amour des animaux et des envies de reconversion qui ont poussé Roland, originaire de Longefoy depuis des générations, à racheter cette ferme rudimentaire en 2001 : Maurice Loyet, mon père, a été le maire de Longefoy pendant 24 ans, il faisait partie des cinq maires qui ont créé la station. A l'époque, rattacher Montalbert au domaine de La Plagne n'a pas été une mince affaire... Après une vingtaine d'années passées dans l'entreprise familiale, les transports Loyet, Roland aspire à un retour aux sources : "Ma mère était une paysanne, elle s'occupait de ses bêtes, fabriquait son fromage pendant que je faisais mes devoirs dans l'écurie… Je cherchais un endroit où je pourrais installer une ferme et ça a été le coup de cœur". Au fil du temps, Le Forperet se forge une réputation et sa clientèle fidèle ("80% d'habitués") n'hésite pas à parcourir de longues distances pour un repas confectionné de A à Z par les maîtres des lieux, à deux et quatre pattes :

Le chalet et la mini-ferme sont indissociables. Le lait des six vaches est utilisé pour la fabrication de notre fromage, la Chaudronnette

La Chaudronnette ? Une recette élaborée au Forperet par Roland et son fromager : "Pour cuisiner, j'avais certains critères. C'est une base de raclette qui a été bonifiée et à laquelle nous avons ajouté notre touche, avec du Beaufort notamment ". Mais ce qui caractérise aussi Le Forperet, c'est qu'ici, une fois la porte passée, le temps semble s'écouler plus lentement. Les soirées estivales en terrasse, sous les étoiles, sont aussi savoureuses que les spécialités de Roland et l'atmosphère paisible des lieux. Son fils Aurélien, qui baigne dans cet univers depuis tout petit, est le premier à le revendiquer : "Ici, on est coupés du monde, pas de wifi ! Ce que nos clients apprécient, c'est la tranquillité avant tout !".

✨ Restaurant ouvert 7/7J, service en continu en journée et sur réservation le soir. Navette gratuite depuis Montalbert jusqu'au restaurant, aller-retour.

✨Visite de la Mini Ferme pédagogique, locations d'ânes et de poneys pour des balades en famille à partir de 13€ la 1/2h. Traite "au pachon" (à la main) et fabrication de la tomme à l'ancienne tous les jours. Pour découvrir les alpages et l'histoire de La Plagne avec Roland ou Aurélien : balades en quad tout-terrain en ½ journée. Sur réservation, minimum 5 personnes. 80 € / personne.

Le Forperet à Montalbert
Tél. 04 79 55 51 27

forperet@gmail.com
www.forperet.com
FB /LeForperet
Insta /le_forperet

 

L'adresse "Au bout du monde"

Le Refuge du Laisonnay – Cyril et ses parents, Jean-Max et Françoise

Le Refuge du Laisonnay

Françoise, Jean-Max, Elma -l'une des deux filles de Cyril- et Cyril | Le Refuge du Laisonnay, à Champagny-le-Haut

Lové dans son écrin de nature, à l'aplomb d'une vertigineuse cascade, le refuge du Laisonnay se situe à l'extrémité est du vallon glaciaire de Champagny-le-Haut. Sans électricité, isolé et préservé des remous du monde, c'est pourtant un lieu où l'on se retrouve, dans tous les sens du terme. A commencer par la famille de Cyril, l'actuel maître des lieux : déjà quatre générations qui se croisent, se succèdent, et transmettent leur passion les uns aux autres pour ce site d'exception. L'histoire commence avec Serge et Catherine, les arrière-grands-parents de Cyril, qui acquièrent une étable et y reconstruisent un chalet dans les années 60 : "Hôteliers à Champagny-en-Vanoise, ils recherchaient le calme. Il ne restait que des ruines, mon arrière-grand-père a tout rebâti". Pour le calme, c'est raté. Les randonneurs et autres promeneurs du dimanche repèrent vite ce bel endroit… et la cuisine de Catherine : "Elle a dû s'organiser petit à petit. Sa spécialité, c'était la potée". L'ouverture officielle du refuge a lieu en 1963 ; une naissance concomitante avec la création du Parc national de la Vanoise, que l'aïeule a âprement défendu à l'époque.

Au fil des ans, la renommée du Laisonnay grandit et le refuge voit défiler plusieurs personnalités, dont Frison-Roche qui laisse une touchante dédicace à Catherine. Lorsqu'elle décède, c'est son fils Jean, féru de montagne et d'histoire, qui en reprend la gestion. Puis ce sera sa fille Françoise et son mari Jean-Max : "Nous étions fonctionnaires dans le milieu hospitalier, rien à voir ! Après une période de transition, nous avons quitté nos postes pour reprendre le refuge". Aujourd'hui, le beau chalet de pierre et de bois reste le dénominateur commun de toute la famille : "Nos trois fils y ont travaillé et nos sept petits-enfants y sont tous les étés". Mais les rencontres au Laisonnay se passent aussi entre des visiteurs qui ne se croiseraient nulle part ailleurs : le randonneur expérimenté qui revient du tour de la Grande Casse, heureux de trouver les premières douches après cinq jours de marche ; et le vacancier d'une station voisine pour qui l'accès au Laisonnay est déjà une expédition en soi :

On assiste à des échanges incroyables entre des profils presque opposés. Ici, on prend le temps de se parler. Depuis presque 60 ans, notre refuge est un vrai lieu de partage.

✨ Ouverture de mi-juin à début septembre, 7/7J, le midi. Ouverture le soir (dîner aux chandelles) sur réservation uniquement. Accessible en voiture, à 15 minutes du village de Champagny-en-Vanoise. Parking gratuit.

✨ Cuisine à base de produits locaux et de techniques de cuisson lente, viande 100% fermière. Le gîte compte 15 couchages, sur réservation : 69,50 € / adulte en dortoir, demi-pension. Chambre famille : 74,50 € / adulte, demi-pension. Tarifs réduits pour les enfants.

Le Refuge du Laisonnay, à Champagny-le-Haut
Tél. 06 08 54 34 61

refuge@laisonnay.com
www.laisonnay.com
FB /laisonnay
Insta /refuge-du-laisonnay

 

Joya

Le frère et la sœur, Damien & Soizic

Joya

Joya, bar à vin à Place Centre

Après le bar à bières du Brix, il ne manquait plus qu'un bar à vin à Plagne Centre ! Le vide est désormais comblé avec Joya, également épicerie fine, dont c'est la première ouverture estivale. Tous deux Plagnards, Damien et sa sœur Soizic sont à l'origine de la création de ce bel endroit chaleureux et élégant, situé en plein cœur de la station. Au comptoir, la carte de leur "cantine" est volontairement réduite pour privilégier la qualité, et des mets cuisinés chaque jour à partir de produits locaux et de saison.

Alternatives aux burgers gourmands, Joya propose aussi un choix de plats végétariens et végan, mais aussi salades, jus et barres énergétiques "maison", à manger sur place ou à emporter le matin avant les sorties en montagne via le Click&collect. Enfin, la sélection de vins fait la part belle aux pépites locales et aux producteurs indépendants de préférence orientés biodynamique, sans oublier quelques grands crus classés…

Joya à Plagne Centre
Tél. 04 57 55 55 61

contact@joya-laplagne.com
www.joya-laplagne.com
Service de Click&collect www.joya-laplagne.com/boutique/
FB /JoyaLaPlagne
Insta /joyalaplagne

 

Article précédent Article suivant